Visa For Music, une édition digitale « déconfinée »

17 novembre 2020 à 11h40 - 51 vues

LE MARCHE INCONTOURNABLE DES MUSIQUES DU MAROC, D’AFRIQUE ET DU MOYEN-ORIENT


Cette crise sanitaire mondiale inattendue et exceptionnelle oblige les artistes et les acteurs de la culture à se réinventer et à trouver des nouveaux modes de travail, des nouveaux moyens de subsistance et de nouvelles façons d’être en lien avec le public, constituant de véritables changements de paradigme.

L’annulation de plusieurs festivals et événements culturels dans le monde est un coup dur pour toute la filière musicale : artistes, bookeurs, producteurs, agents d’artistes, prestataires de services et prestataires techniques, etc. Une filière qui dans notre région souffre suffisamment déjà depuis longtemps de l’absence de politiques culturelles, de soutien économique, de visibilité, de manque de professionnalisation, de manque de droits, de mobilité ou d’octroi de visas pour exposer davantage les créations musicales et ainsi être visible dans le marché mondial de la musique.

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Visa for Music maintient son engagement et revient le temps d’une édition digitale « déconfinée »qui se tiendra du 18 au 21 novembre 2020.

Les circonstances ne permettront pas la tenue de concerts en live, mais le festival sera l’occasion d’enregistrer des capsules vidéo pour une vingtaine de groupes marocains et résidents au Maroc. Des conférences seront organisées, en ligne cette année, afin de pouvoir être suivies par tous.

Dès sa création en 2014, Visa For Music, premier marché professionnel et festival des musiques du Maroc, d’Afrique et du Moyen-Orient, a placé au cœur de ses missions la question de la structuration et de la professionnalisation de la filière musicale, et plus largement du secteur culturel.

L’objectif est de mettre en valeur ce secteur dont le potentiel constitue un levier fondamental non seulement pour la promotion d’une économie soutenue, partagée et durable, mais aussi pour la cohésion sociale, le vivre-ensemble, la sécurité et l’inclusion des jeunes dans une dynamique constructive.

VFM a choisi des artistes originaires de diverses régions du Maroc telles que Mohammadia, Casablanca, Safi, Oujda, Chefchaouen, Ifrane, Rabat, Agadir, Azilal, Laayoune, Khemissat, Témara, Fès, Boumalne Dades, Skhirat, et Essaouira.

Visa For Music est organisé par la structure culturelle Anya en partenariat avec Atlas Azawan et la Fondation Hiba.
Anya, entreprise culturelle, est lauréate du programme d’incubation et d’accélération d’Afrique Créative, financé par l'AFD, Agence française de développement.

Les jurys sont : Lama Hazboun de Jordanie, Fondatrice et directrice du Festival de jazz d’Amman, et cofondatrice et directrice générale d’OrangeRed ; Pierre Claver Mabialia de Congo Brazzaville, comédien, metteur en scène, opérateur culturel, formateur des administrateurs et managers culturels, basé à Pointe-Noire au Congo-Brazza ; Shiraz M’rad de Tunisie, journaliste, fondatrice du site jomhouria.com et de la société Médias plus ; Melody Zambuko du Zimbabwe, Directrice du Music Crossroads Zimbabwe et consultante en programmation artistique pour les festivals ; Othman Nejmmeddine du Maroc, ancien directeur à la Fondation Ali Zaoua du Centre culturel Les Etoiles du Souss, directeur de l’Organisation Africaine de l’Industrie de la Musique (AFROMI), conseiller artistique et ancien directeur de production du festival/salon Visa For Music.

Au programme : des shocases, et un Forum en Afrique sur les industries culturelles et créatives.

Suite à l’appel à candidature lancé en février dernier, les artistes nationaux sélectionnés ont été pris en charge à Rabat pour bénéficier d’un enregistrement de capsules vidéo réalisées par Visa For Music. Ceci, toujours dans le souci de favoriser et promouvoir le rayonnement et le développement des artistes marocains, d’autant plus nécessaire dans le contexte actuel difficile pour le secteur de l'industrie culturelle.

Le Forum en Afrique sur les industries culturelles et créatives verra la participation des professionnels et d’artistes du Maroc, d’Afrique et du Moyen-Orient.

Pour cette édition digitale, Visa For Music proposera quatre thématiques pour débattre du rôle et du poids économique et social des industries culturelles et créatives, avec une transmission digitale afin de permettre aux intervenants internationaux de participer également. Ces rencontres viseront à valoriser les opérateurs culturels du continent, se saisir des questions de la jeunesse et aussi encourager les entreprises locales à soutenir les Industries Culturelles et Créatives.

Les thèmes tournent autour de : « La création, l’entreprenariat et le management culturel au féminin » ; « La culture vivante malgré la pandémie: les artistes et acteurs culturels en résilience » ; « Les industries créatives en Afrique en temps de crise sanitaire: perspectives et recommandations »…

(Source : Visa for Music)

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article