Schweppes , Nicotine et UV attaqueraient le COVID-19 !

20 novembre 2020 à 10h11 - 245 vues

Messieurs les Médecins (professeurs, chercheurs, ……) vous nous avez plongé dans un tel brouhaha digne des politiciens, de troisième zone, au point d’avaler sans modération toutes les allégations ou Fake news qui nous parviennent quotidiennement sur le Web.

Ecouter ou continuer à lire 

Vous n’avez ni traitement, ni test fiable à 100%, ni vaccin à nous prescrire alors nous simple confinés ou ex-confinés nous écoutons malgré nous tous les apprentis sorciers au cas où , on ne sait jamais , si le salut est ailleurs


La nicotine, les ultra-violet et la limonade Schweppes

La nicotine aurait un effet protecteur contre le COVID-19 ?

Selon une première étude chinoise (1.080 patients) et une seconde étude américaine et (7.162 patients) dont les données mettent en évidence une proportion plus faible de patients fumeurs parmi l’ensemble des malades hospitalisés en réanimation pour une forme grave de Covid-19, d'où la possibilité d’un éventuel effet protecteur de la nicotine vis-à-vis des formes graves de Covid-19 est évoquée mais divise encore une fois la communauté scientifique.

Une explication scientifique est tout de même avancée !

"Le mécanisme envisagé serait une régulation des récepteurs ACE2, qui sont des récepteurs particuliers qui permettraient peut-être de diminuer le syndrome inflammatoire et qui permettraient peut-être, grâce à la nicotine, de protéger."

Alors si l’on devait raisonner comme un médecin que nous sommes tous devenu : ils disent Coût / Bénéfice alors disons Coût / Bénéfice

Globalement le tabac tue plus de #covid19 qu’il pourrait hypothétiquement en sauver. Le tabac est et reste un facteur aggravant des symptômes du nouveau coronavirus Covid-19.

Verra-t-on sur les paquets de cigarette "fumer préserve la vie" au lieu du "fumer tue" ?

Les ultra violet (UV)

Il a juste fallu que les présidents Macron et Trump apparaissent à la télé trop maquillés pour que la toile s'enflamme.

Ils sont bronzés, ils ne reviennent pas des vacances d'hiver donc ils feraient des séances de bronzage artificielle.

Et bien sûr ils ne nous le disent pas.

Tout le monde se mit à chercher le lien entre ce COVID-19 et les rayons UV (lumière invisible pour l’œil humain) pour tomber sur certaines allégations :

“Lorsque les bactéries, les virus et les protozoaires sont exposés aux longueurs d’onde germicides (capacité d’inactiver les microorganismes) de la lumière UV, ils deviennent incapables de se reproduire et perdent leur pouvoir d’infection”.

Mais aussi :

La lumière UV a démontré son efficacité contre les organismes pathogènes, notamment ceux qui sont responsables du choléra, de la polio, de la typhoïde, de l’hépatite et d’autres maladies d’origine bactérienne, virale et parasitaire. En outre, on utilise déjà la lumière UV (seule ou associée au peroxyde d’hydrogène) pour détruire les contaminants chimiques tels que pesticides, solvants industriels et produits pharmaceutiques par un procédé nommé l’oxydation par UV.

Le reste est trop compliqué pour moi (La lumière UV inactiverait les microorganismes par la dégradation de leurs acides nucléiques……….)

Alors si on allait tous bronzer à la plage ou rouvrir les salons de bronzage avec évidemment les gestes barrières et de la distanciation ! Triste quand même.


La Limonade Schweppes

Ce coronavirus a tué la marque de bière “Corona” , il va peut-être permettre à la marque Schweppes de surclasser Coca Cola.

Mais pourquoi donc du Schweppes Tonic?

Cette boisson gazeuse aurait été choisie en raison de la quinine que contient l’eau tonique (petit goût amer) et… la chloroquine, traitement qui permet à l'origine de soulager le paludisme, est un dérivé de la quinine.

Traitement par défaut ou pour les pauvres car le Plaquenil (rare en France) demeure réservé aux cas graves ou compliqués, comme les personnes âgées, les diabétiques, les obèses et cette boisson contient de la quinquina, une substance qui est un antipaludéen naturel.

Quelle campagne publicitaire ! Mes amis. Si elle a été commandée alors Chapeau bas.

L’information s'estompa en quelques heures car malheureusement, le Schweppes, en raison de sa faible teneur en quinine, ne saurait être un traitement sérieux pour guérir d’un virus tel que le Covid-19.

Ainsi va le monde, j’avoue perdre pieds par moment.

Je m’accroche en écrivant ces quelques lignes que je partage avec vous mais je n’aime pas trop le monde qui se dessine devant mes yeux.

Pour une fois, j'espère me tromper à 200%.


Adnane Benchakroun

*Certaines fautes de style , d'orthographe ou de ponctuation sont entièrement assumées par l'auteur . Ni journaliste ni écrivain mais le fond prime sur la forme.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article