Mission accomplie : Hôpital Médico-Chirurgical de Campagne déployé par les FAR à Beyrouth

25 octobre 2020 à 11h45 - 69 vues

L’Hôpital Médico-Chirurgical de Campagne déployé,sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi, Chef Suprême et Chef d’Etat-Major Général des Forces Armées Royales, à Beyrouth (Liban), a achevé sa mission humanitaire au profit des victimes de l'explosion survenue au port de Beyrouth le 4 juillet 2020, ayant fait au moins 137 morts et 5000 blessés.

Opérationnel depuis le 10 août 2020, cet hôpital de campagne multidisciplinaire était composé de 150 militaires, dont 45 personnels médicaux de diverses spécialités (réanimateurs, chirurgiens, traumatologues, ORL, ophtalmologues, neurochirurgiens, pédiatres, pharmacien), des infirmiers spécialisés et des éléments de soutien. Il disposait en outre d’un bloc opératoire, des unités d'hospitalisation, de radiologie et de stérilisation, un laboratoire d’analyse biologique et une pharmacie.

L’Hôpital Médico-Chirurgical de Campagne a été introduit dans le circuit des urgences à Beyrouth par le Ministère libanais de la Santé. Le Commandant en Chef de l’Armée libanaise, Joseph Aoun et le Ministre de la Santé libanais Hamad Hassan Ali, ont effectué une visite à l’hôpital marocain. Une délégation d'artistes libanais de renom, a également visité, le 21 août 2020, l'hôpital militaire de campagne marocain déployé à Beyrouth.

Tout au long de son déploiement, l’Hôpital Médico-Chirurgical de Campagne marocain a connu une forte affluence. Il a assuré23167 consultations médicales au profit des blessés de la population libanaise, dont 8863 hommes, 9853 femmes et 4451 enfants. 55555 prestations médicales ont été fournies au profit de 21018 hommes, 24151 femmes et 10386 enfants. 18651 ordonnances ont été délivrées.

L’hôpital militaire a également effectué avec succès 431 interventions chirurgicales et 6433 examens complémentaires, notamment en biologie, radiologie, et échographie. Durant son déploiement, le 5er HMCC a enregistré 4 accouchements et 469 hospitalisations.

En plus des sinistrés de l'explosion qui a secoué le port de la capitale libanaise, l'Hôpital militaire marocain recevait également des victimes d'accidents de la circulation, d'accidents domestiques et d'incidents de la vie courante.

 (Source : Forces Armées Royales) 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article