La course aux vaccins, des airs de guerre froide .. (2/2)

18 novembre 2020 à 12h59 - 102 vues

Le feuilleton de la course aux vaccins n'est il pas en train de prendre l'allure et les relents d'un roman d'espionnage tout droit sorti de la guerre froide.!?

Science -friction..

Avec les Fake News, la désinformation, les théories du complot, la guerre froide s'est emparé de la course aux vaccins entre Occidentaux et Russes , ceci car il ne faut pas non plus oublier le vaccin chinois .

Les accusations , les mises en doute quant aux méthodes de fabrication des vaccins , et l'opportunisme atrocement cupide des laboratoires face aux virus, devenus des armes de destruction massive , font qu'on est en plein science- fiction avec cette guerre mondiale des vaccins .

Certes, il y a des enjeux économiques incroyables et des paradigmes géostratégiques , car les occidentaux ne vont tout de même pas commander le vaccin russe ou chinois.

Mais , il y a quelque mois, juste quand la pandémie s'était déclenchée , la France déclarait que près de 80% des matières premières nécessaires à son industrie pharmaceutique provenaient de

Chine et d'Inde !

A ce sujet, on a entendu des économistes ultra- libéraux défendre des thèses de décroissance et de dé- mondialisation où l'Occident devrait infléchir la dépendance de ses économies vis-à-vis de la Chine.

Un discours qui a trouvé des relais au sein de la classe politique et des gouvernements et pas seulement en France , et encore moins chez les seuls courants souverainistes.

Autrement dit , au-delà de la concurrence entre Laboratoires, la coopération entre États n' aurait - elle pas dû prévaloir ,?

Non seulement il y aura de la place pour tous les vaccins , mais la coopération entre États est essentielle pour vaincre la pandémie n'en déplaise à la géopolitique du chaos.

Exit les dangers d'un éventuel terrorisme bactériologie , et ceux de l'épidémie de complotite aiguë , le virus n'affecte pas seulement les économies et l'emploi , mais il accable la santé de populations qui deviennent anxiogènes , le confinement n'étant plus le seul facteur d'inquiètude pour les plus vulnérables et les plus fragiles ..

Au-delà de la concurrence entre Laboratoires, la coopération entre États aurait dû prévaloir pour vaincre la pandémie !

Entre la méthode classique d'élaboration d'un vaccin , comme celle adoptée par les Chinois et celle se basant sur l'innovation technologique chez les firmes américaines Pfizer et Moderna , faudra - t- il différencier les profils des groupes de personnes à vacciner ?

Maintenant , avec la diversité d'approche et de procédure, sur quels critères chaque pays va-t-il choisir ses vaccins ?

Le vaccin Russe , Spoutnik V, possède néanmoins un avantage non négligeable car il est basé sur deux adénovirus modifiés , une technologie moins fragile que celle choisie par Pfizer et il n'aura donc pas besoin d'être stocké à -80 degrés. Il est composé de deux vecteurs viraux recombinants: le premier est un adénovirus humain de type 26 modifié ( rAD26) qui contient le gène de la protéine S du SARS-COV2 , tandis que le second est un adenovirus humain de type 5 modifié (rAD5) qui contient le même gène. Lors de la première injection , c'est le rAD26 qui est injecté , puis le rAD5 21 jours plus tard .

La publication scientifique concernant les résultats des essais en phase 3 sera faite par les chercheurs du National Research Centre for Epidemiology and Microbiology du Ministère Russe de la Santé , également appelé Centre Gamaleya , dans l'une des principales revues universitaires médicales à comité de lecture après une évaluation indépendante des données par des experts en épidémiologie de premier plan, selon le communiqué de presse des autorités russes.

Mais pour le moment, les Russes tout comme Pfizer n'ont annoncé leur vaccin que par communiqué de presse.

Après la guerre des étoiles et la guerre froide , la guerre des vaccins !

La Russie n'a pas attendu ces résultats pour distribuer son vaccin à 10.000 volontaires, professionnels de la santé ou personnes à risque. Le vaccin a suscite aussi l'intérêt d'autres pays, selon le communiqué de presse, 50 se seraient montrés intéressés pour un total d'1,2 milliard de doses commandées. La Russie semble avoir trouvé un terrain d'entente avec une firme pharmaceutique sud-coréenne pour produire son vaccin à hauteur de 150 millions de doses par an.

Finalement, avec la guerre du renseignement industriel , on se demande si certains vaccins n'étaient pas déjà prêts puisque il ne manque plus que l'Institut Pasteur et la France qui n'a pas encore annoncé le sien

Mais , apparemment, dans une partie d'échecs on ne dévoile pas toutes ses cartes et l'on dévoile son jeu , petit à petit , au fur et à mesure .

Mais l'hypothèse selon laquelle certains laboratoires auraient lancé des recherches sur ce vaccin bien avant le début de la pandémie est une question qui risque de rester sans réponse même si beaucoup d'experts affirment que le travail des immunologues est de faire des recherches sur les virus même lorsqu'il n'y a aucun risque apparent de pandémie.

En attendant, à quoi rime cette course folle si des millions de personnes , notamment chez nous au Maroc, n'arrivent même pas à se faire vacciner de la grippe. ?

Nonobstant l'efficacité prouvée ou non des vaccins, ceci est une autre paire de manches, il faudra vacciner massivement et par conséquent , avoir des doses suffisantes pour tout le monde. Donc , soit rendre la vaccination obligatoire et pour cela il faudra convaincre les récalcitrants, les opposants, et ceux qui ont des doutes quant à l'efficacité des vaccins et qui sont très nombreux à avoir tendu le flanc aux thèses complotistes à propos de l'innocuité de certains vaccins et les desseins inavoués qui entoureraient cette question.

Mais un autre problème risque de se poser, que faire de ceux qui vont refuser de se faire vacciner ?

Va-t-on les stigmatiser où les marquer d'une croix comme des lépreux , ou juste les sanctionner en les mettant à l'amende sous prétexte qu'ils représentent une menace pour les populations vaccinées ! ?

Franchement, si vous permettez que je vous donne mon avis, si j'avais su que les personnes qui ne seront pas vaccinées peuvent représenter un risque pour ceux et celles qui seront vaccinés , je vous aurai épargne cet article ..

Mais bon sang à quoi va servir ce foutu vaccin!?

En attendant, la guerre mondiale des vaccins continue et comme dans toutes les guerres , il y aura des gagnants et des perdants. Et surtout un nouvel ordre géopolitique mondial.

Premiére partie 

Hafid Fassi Fihri / Arrissala / L'ODJ

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article