Comment et pourquoi l'OMS s'inquiète pour l' Afrique ! ?

17 octobre 2020 à 07h38 - 169 vues

Incroyable mais vrai!

L'organisation Mondiale de la Santé s'inquiète du très faible taux de propagation en Afrique de la pandémie du Coronavirus !

Alors , de quel jeu trouble et dangereux s’est rendue coupable cette organisation dont la crédibilité a été sérieusement entamée depuis le début de la pandémie ?

Les dirigeants de cette Organisation ne le disent pas ouvertement et franchement, mais certaines de leurs déclarations laissent entendre qu'ils sont déçus et s'alarment que le Coronavirus ne se soit pas propagé comme une trainée de poudre sur le continent Africain . Des déclarations qui donnent froid au dos et qui ne laissent aucune place au doute.

C'est absolument consternant.

Depuis le temps que dure cette crise sanitaire, on n'a jamais vu l'OMS jouer un rôle d'autorité scientifique ou de régulation et d'expertise médicale au moment où enflaient les divergences entre experts et où les contradictions entre médecins n'en finissaient plus d’ alimenter les polémiques et les spéculations de tous les genres!

On a tout juste vu l'OMS prendre position contre la Chloroquine, sans prendre le temps du recul nécessaire pour avoir un avis scientifique et même chose en ce qui concerne la mise au point des vaccins Russe et Chinois !

Pour l'OMS, le seul protocole valable est celui des Laboratoires Occidentaux et c'est pour cela que cette organisation garde le silence sur les manoeuvres de ces derniers et préfère stigmatiser les vaccins russes et chinois.

Mais pendant ce temps , on peut se poser la qgneuestion de manière légitime : les méthodes d'élaboration des vaccins par les Multinationales et autres laboratoires européens et américains sont-elles vraiment au-dessus de tout soupçon..!?

Ceci, sans céder à la tentation des thèses complotistes , car le trouble qui règne et sévit sans répit n’est-il pas le fruit du fait qu’il n’y a jamais de fumée sans feu !?

Ce qui laisse la place à énormément d'interrogations , surtout que beaucoup de médecins et de responsables politiques en Europe avaient estimé qu'il fallait tester les vaccins sur les africains.

Alors que les infectiologues considèrent qu’il faut au minimum cinq ans pour fabriquer un vaccin, celui contre le coronavirus n’aura pris que 18 ou 19 mois! Et encore ! Les 5 ans dont on parle font référence au vaccin contre Ebola dont la production a été particulièrement rapide. Il aura fallu 30 ans pour développer un vaccin rapide contre la grippe, 30 ans pour la varicelle et 16 ans pour le rotavirus…Sans grande surprise, ce travail bâclé produit des effets secondaires.
AstraZeneca, qui figurait parmi le peloton de tête des entreprises productrices de vaccin a dû suspendre ses études cliniques après deux accidents très inquiétants (apparition d'une sclérose en plaque et d'une myélite transverse chez deux personnes vaccinées) L’une des personnes testées sur la dizaine de milliers de volontaires aurait développé une maladie très rare attribuée au vaccin.

Peu d’informations officielles ont été divulguées sur ce phénomène. Mais la situation a été suffisamment grave pour déclencher une alerte

Cela ne les a pas empêchés de reprendre leurs tests de ce même vaccin, après à peine trois jours d'interruption !!

C’est-à-dire plutôt une entreprise bien en vue parmi les start-ups, qui flairant la bonne affaire, se sont lancées à bride abattue dans cette course folle.
Bill Gates, plus grand financeur privé de l’OMS, via sa Fondation, a estimé qu’en vaccinant 7 milliards d’individus, il pourrait y avoir 700 000 cas d’effets secondaires graves !

Cette proportion de 1 sur 10 000, qui est considérable, correspond à ce qui s’est passé chez AstraZeneca…

Leurs études cliniques ont repris depuis, mais le doute autour de leur vaccin subsiste.

Mais Bill Gates, soutient surtout le projet porté par MODERNA.

Cette “Biotech” a été massivement subventionnée par l’Etat américain :
26 millions de dollarspar la “Defense Advanced Research Projects Agency”, une agence militaire américaine , 483 millions de dollars viennent de la NIH, une agence de santé.

Elle fait partie, de surcroît, des 8 projets financés par la Fondation Bill et Melinda Gates

Pourtant, Moderna n’a JAMAIS auparavant développé un vaccin ou un médicament autorisé sur le marché.

En plus, pour gagner du temps, Moderna a directement commencé ses ESSAIS CLINIQUES sur des COBAYES HUMAINS sans passer par les essais sur les souris.

Notez également que Moderna est spécialisée dans les traitements à base d’ARN.

Son vaccin comprend des nanotechnologies susceptibles de changer le génome des personnes vaccinées.

D’après le Dr Andrew Kaufman, ce vaccin pourrait transformer les gens en OGM

Les médecins indépendants sont très inquiets face à cette technologie et Ils se demandent comment Moderna a obtenu autant de passe-droits juridiques et financiers.

Ils se demandent si, ayant modifié votre génome, Moderna pourrait en réclamer la propriété à terme, la grande majorité de pays n'ayant adopté aucune loi sur le brevetage du vivant et encore moins sur le brevetage du génome.

Une dernière question: nonobstant le fait que la Fondation Bill et Melinda Gates est le principal donateur et bailleur de fonds de l'OMS, pourquoi Bill Gates est-il toujours au-devant de la scène pour parler du vaccin ?

Le troisiéme millénaire sera mysthique ou ne sera pas, n'est-ce pas !?

Hafid Fassi Fihri / Arrissala / L'ODJ

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article