Botola Pro : Reprise, le 4 décembre prochain

22 novembre 2020 à 08h36 - 70 vues

Un communiqué de la FRMF rendu public samedi 21 novembre annonce que l'édition 2020- 21 de la Botola Pro sera lancée le 4 décembre prochain .

Ecouter ou continuer à lire 

Cette édition sera marquée par un nouveau sponsor , à savoir Inwi, mais on ne dit pas si Maroc Télécoms sera toujours de la partie ou si son contrat est résilié.

On nous apprend par ailleurs , que cette édition connaîtra plusieurs innovations dont par exemple le fait que les équipes ne pourront s'engager que dans une seule compétition continentale.

Avec ou sans public!?

Le Raja et le Wydad , qualifiés pour la Champions League ne pourront donc pas jouer la prochaine édition de la Coupe Arabe .

Même chose pour les équipes qualifiées pour la Coupe de la CAF .

Autre nouveauté , comme la compétition a pris déjà près de trois mois de retard, il n'y aura plus de rencontres reportées pour les clubs engagés dans les compétitions internationales et ces derniers devront s'accommoder en jouant la Botola avec leurs équipes espoirs et de jeunes . Le moins que l'on puisse dire , c'est que l'on aura droit à plus de visibilité et d'égalité des chances. Avec un peu de bonne volonté , la FRMF a fini à arriver à un plus de professionnalisme. La moindre des choses pour une Botola qu'on dit Pro.

La seule inconnue est de savoir si le championnat national va reprendre à huis clos et si les clubs pourront compter sur leurs supporters et sur les recettes qui vont avec. Sinon , cela voudra dire que la Botola Pro va encore se jouer aux frais du contribuable. Rien de nouveau en quelque sorte. Sauf que c'est le ministère de l'intérieur qui décidera de la présence du public ou non suivant l'évolution de la situation épidémiologique.

Pour terminer, le tirage au sort du calendrier de la Botola sera effectué ce dimanche 22 novembre en direct du centre Mohamed 6 de Maamora. Et ce sera une Botola à 16 clubs et non pas 18 comme colporté par certaines rumeurs.

Hafid Fassi Fihri / Arrissala / L'ODJ

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article